Mékong

Le Mékong est un fleuve puissant. D’un endroit à un autre, sa profondeur peut atteindre 100 mètres comme à peine un mètre, ainsi que sa largeur qui peut mesurer 16 kilomètres comme seulement 50 mètres. Le bassin du Mékong est un des secteurs les plus riches en biodiversité dans le monde, et ses eaux abritent certains des plus grands poissons de la planète. Ceux-ci incluent la carpe géante, qui peut parfois atteindre 1,5 mètre et peser 70 kilogrammes, la raie d'eau douce, elle, peut avoir une envergure de plus de 4,3 mètres. La carpe géante du Siam et le poisson-chat endémique, peuvent grandir jusqu’à 3 mètres de long et peser 300 kilogrammes. Malheureusement, toutes ces espèces sont aujourd’hui sérieusement menacées, en grande partie à cause de l'introduction de barrages et le contrôle du débit, mais également en raison de la surpêche à des fins commerciales.

Dans le bas Mékong, l'eau est moins claire que dans la partie haute du plateau tibétain où la neige fond pour se transforme en cours d’eau rapides. Plus loin au sud, les profondeurs obscures cachent pléthore d'espèce, y compris le célèbre dauphin Irrawaddy, qui, autrefois était très souvent aperçu mais plus rarement aujourd’hui. D'autres mammifères des marécages qui vivent près du fleuve incluent la loutre à poil lisse et le chat pêcheur.

En voie de disparition, le crocodile du Siam a également été vu le long du Mékong, mais seulement à de très rares occasions. Quand la saison pluvieuse prend le dessus, le bassin du fleuve du Mékong se transforme en un énorme étang de poissons grouillant en harmonie avec la vie aquatique, mais avant avril et mai, la région toute entière se dessèche et le niveau d'eau baisse considérablement.

Le long du Mékong, les fermiers profitent de l'irrigation naturelle pour produire une récolte annuelle de riz suffisamment importante pour alimenter 300 millions de personnes. Ils ont irrigués leurs terres avec le fleuve depuis le 1er siècle et aujourd'hui réussissent à produire jusqu'à trois récoltes par an utilisant l'eau de plus de 12 000 réseaux d'approvisionnement en eau. Les considérations économiques ont faits déplacer certains fermiers loin de la production de riz vers d'autres récoltes, mais les avantages d’une production accrue et de meilleurs revenus ont aussi un impact sur le fleuve dans certains emplacements où des grands projets d'irrigation aggravent la sécheresse et affectent les modes de migration des poissons et la reconstitution des ressources du sol.

Désormais, le tourisme fournit également à la population le long du Mékong d’autre sorte de revenu. Dans des régions
comme le Laos où les villages en bord de rives sont
maintenant visités régulièrement par les passagers des bateaux de croisières.

De petits hôtels et restaurants s'ouvrent, et la population locale apprend à offrir ses services en tant que guides pour des treks et des excursions dans des lieux naturels subjuguant de beauté. La croisière du Mékong est une expérience mémorable et avec une planification minutieuse, le tourisme peut finalement devenir un facteur important dans la protection de l'environnement le long du fleuve tant sur le plan humain que naturel.

 



Pure life experience
... d'autres photos
dans notre galerie Flickr
...